Vos prochaines vacances : éco, slow, cours-d’eau ?

Vos prochaines vacances : éco, slow, eau ?

Tourisme fluvial – Racines Voyages devient partenaire des bateaux Nicols

Pour la saison touristique 2020, Racines Voyages, élargit son offre pour vous offrir un nouveau moyen de découvrir la richesse de la 1ère destination touristique mondiale : le tourisme fluvial avec les bateaux NICOLS.

Le tourisme fluvial : Idéal pour passer des vacances éco-responsables !

Le saviez-vous ? La France dispose du plus grand réseau européen de voies navigables : 6 700km de fleuves, canaux et rivières canalisées, 4 000 ouvrages d’art (écluses, barrages, pont-canaux..) et 40 000 hectares de domaine public fluvial. Toutes ces infrastructures sont gérées par VNF (Voies Navigables de France), Établissement public administratif des ministères de la Transition écologique et solidaire et des Transports. Son rôle : assurer la gestion hydraulique en garantissant la sécurité des ouvrages et les différents usages de l’eau, en luttant contre les inondations ou les pénuries d’eau. Il favorise également le développement de l’hydroélectricité et préserve la biodiversité.

Le tourisme fluvial inclut les croisières fluviales, les bateaux promenades, les bateaux habitables ainsi que la plaisance. Toutes ces activités connaissent aujourd’hui une hausse de fréquentation. La filière des bateaux de location habitables sans permis génère par exemple 110 millions d’euros TTC de retombées économiques, a accueilli 130 000 personnes en 2018 et emploie 587 personnes. 

La pratique du tourisme fluvial s’inscrit dans la tendance du ‘slow tourisme’, qui prend son temps et allie découverte des patrimoines naturel et culturel, mais aussi pratiques sportives ou plaisirs épicuriens (gastronomie, œnologie…)”. le tourisme fluvial peut directement contribuer au développement économique des territoires. 

Canal-du-midi-Vélos-Bateaux-nicols-RacinesVoyages

Les bateaux Nicols : Constructeur et loueur de bateaux sans permis depuis 30 ans.

Tous les bateaux de la flotte Nicols sont construits au sein du même chantier, situé à Cholet (dans le Maine et Loire, près de Nantes) dans l’ouest de la France. L ’ensemble de la fabrication de ses vedettes, depuis la simple coque nue jusqu’à des aménagements très personnalisés.

Depuis la création du premier bateau en 1986, près de 650 unités ont été produites par l’entreprise, filiale du groupe Nadia (spécialisé dans la transformation de matières plastiques et qui emploie 600 salariés). Il faut environ 900 heures aujourd’hui pour fabriquer un bateau – contre 450 il y a trente ans ! – car les gens veulent de plus en plus de confort (climatisation, lave-vaisselle…). Les bateaux sont ainsi devenus au fil des années de véritables maisons flottantes !

Cette autonomie dans la fabrication permet à l’entreprise NICOLs de concevoir une vaste gamme de bateaux de toutes tailles et de toutes catégories et qui revendique qualité, excellence, savoir-faire artisanal, recherche de confort optimal et goût marqué pour l’esthétique. 

Entre quinze et vingt bateaux sortent de l’atelier de Cholet chaque année. Plus de vingt modèles différents peuvent accueillir de deux (8,95 m) à douze personnes (15 m). Et l’entreprise innove sans cesse : après avoir imaginé et conçu la piscinette avec eau chauffée et filtrée qui peut s’atteler derrière la plupart de ses bateaux, Nicols a lancé en 2018 le premier bateau habitable à propulsion 100 % électrique. Le Sixto Green est un bateau respectueux de l’environnement au sens large, à la fois non polluant (l’électricité qui le fait avancer est garantie d’origine verte) et parfaitement silencieux pour ne pas troubler les écosystèmes. Ce bateau, qui est exploité en Alsace, a fait l’objet d’un partenariat avec les Voies Navigables de France (V.N.F).

Nicols accueille ainsi plus de 30 000 plaisanciers par an et leur offre la possibilité d’embarquer depuis plus de 20 bases nautiques, réparties dans les plus belles régions de France telles que la Bretagne, la Bourgogne, l’Alsace, la Franche- Comté, le Val de Loire ou encore le renommé Canal du Midi et la Camargue. Notons également qu’en plus de la France, Nicols propose des croisières en Allemagne, au Portugal, aux Pays Bas et depuis 2020 la Hongrie.

Slow-Tourisme

Le Slow tourisme : vous reviendrez changé !

Non, le slow-tourisme n’est pas qu’un mot à la mode. Non, le slow tourisme n’est pas un phénomène récent. Mais oui, la France est une destination phare du slow-tourisme.

L’on considère le Slow Tourisme (Slow-Travel ou voyage « qui prend son temps » ) comme le « bébé » du Slow-Food, mouvement né en Italie dans les années 1980. Une tentative de promouvoir et préserver la cuisine et la culture locale à l’époque. Une revendication d’une autre manière de vivre aussi.

A côté du « voyage écologique » et de l’« économie de partage », le « slow tourisme » prône le retour à des choses plus simples, plus lentes, et entre, aujourd’hui, dans notre nouveau dogme de pensée. Les gens se posent de plus en plus de questions sur leur manière de vivre, leur impact sur le monde et leur environnement. Et ainsi une prise de conscience sur de nombreux sujets, dont le voyage, qui permet d’entrer dans un mode de choix très axé sur l’expérience.

Les slow-touristes (ou voyageurs lents) pourraient être séparés en deux catégories :

  • Ceux qui essayent de ralentir le rythme pendant les vacances qu’ils prennent
  • Ceux qui se concentrent sur leurs destinations de vacances.

Les premiers vont opter pour des modes de transports lents (la mobilité « douce ») qui facilite le rapprochement avec la population locale. Ils sont ouverts à « l’inattendu » car ils auront mis de côté volontairement la longue liste des recommandations des guides, sites web…

Les seconds vont préférer choisir avec soin leur destination et leur lieu de vacances et y rester. Afin d’explorer en profondeur le territoire, établir un meilleur contact plus intense avec la région et son environnement proche et ses habitants.

Tourisme fluvial : La mobilité douce

Voici ci-dessous quelques bonnes raisons pour lesquelles vous allez adopter le « Slow Tourisme » lors d’une croisière fluviale pour vos prochaines vacances (avec Racines Voyages et les bateaux Nicols, bien sûr !) :

  • Se relaxer, se déstresser du quotidien , se « reconnecter avec soi-même », et donc améliorer sa santé et revenir au mieux de sa forme 
  • Prendre son temps pour s’ouvrir à de nouvelles expériences et rencontres
  • Explorer chaque destination tranquillement et enrichir l’économie locale à chaque étape de votre parcours.
  • Contribuer à préserver l’environnement, grâce à une faible empreinte carbone.
  • Rencontrer l’inattendu pour transformer votre voyage en souvenir inoubliable.

Racines Voyages est membres du Slow Tourisme Lab. Créé en 2017, le Slow Tourisme Lab, basé à Troyes dans  la région Grand Est, œuvre pour l’innovation touristique. Il accompagne les startups dans leur développement, les touristes dans leur recherche d’expériences singulières, les professionnels du tourisme dans leur adaptation à de nouvelles tendances comme le slow tourisme, le tourisme solidaire et responsable ou le tourisme digital. Le Slow Tourisme Lab n’est pas seulement un ensemble d’outils d’accompagnement mais également un outil informatif pour tous les curieux souhaitant découvrir le « slow  tourisme ». 

A noter que dans les circuits touristiques généalogiques sur mesure de Racines Voyages, tout est réuni pour vous faire vivre des moments de partages et de convivialités loin des standards touristiques. Histoire, gastronomie, terroir, culture, vous pourrez admirer la France, terre de vos ancêtres tout en prenant votre temps et en favorisant des rencontres privilégiées avec les acteurs locaux.

Alors un petit Slow-Travel avec Racines Voyages et les Bateaux Nicols, cela vous tente ? L’avez-vous déjà expérimenté ? Que pensez-vous du Slow-Travel ?