Le tourisme généalogique : Comment l’ont-ils vécu ?

RacinesVoyages-Richard-Ecoyeux-France-Tourisme-Genealogie

Flash sur les voyages retour aux sources de Racines Voyages

Ce sont nos clients qui en parlent le mieux du tourisme généalogique. Nous ne résistons pas à l’envie de leur laisser la parole pour qu’ils nous partagent leur expérience de voyage « retour aux sources » en France sur les traces de leurs ancêtres.
Témoignages venant de touristes québécois en France des mois de mai et août 2022, dans les régions Normandie, Bretagne, Poitou-Charentes, Pays de la Loire, Centre, Aquitaine, et bien sûr Paris.

Les voyageurs se confient sur leur expérience de vacances hors des sentiers battus. 

« Dans ce voyage de onze jours, je me suis sentie comme dans ma famille. Rires, humour, partages. Et je suis très heureuse d’avoir pu suivre le groupe dans toutes les marches à pied, dans toutes les découvertes. »

(Nicole-Québec )

.« Je garde et garderai de merveilleux souvenirs de ce beau voyage. Merci encore pour tout »

(Madelaine ;Trois-Rivières-Québec)

« Un voyage super intéressant, bien organisé. Les personnes responsables étaient à l’affût de tous les besoins possibles du groupe. »

(Cécile-Québec)

« Le choix des villes et des sites était des plus performants. La logistique a été bien maîtrisée avec peu d’imprévus. »

(Jean-Ottawa)

« Les plages du débarquement en Normandie : « excellente guide, magnifique journée, explications claires et précises, on a adoré ! »

(Josette-Montmagny-Québec )

« J’ai aimé l’esprit d’entraide dans le groupe et les échanges que nous avons eus. L’ambiance était à la fête ! Nous avons découvert ensemble de belles régions et les visites guidées nous ont beaucoup appris sur l’histoire et les origines de nos ancêtres. »

Et des rencontres. Avec les propriétaires d’un domaine viticole dans le bordelais.

« Accueil exceptionnel, souper convivial, on se sentait comme dans nos familles, très bon vin. »

( Josette)

« Ce fût encore un repas mémorable et le bon vin a coulé à flots. »

(André-Levis-Québec)

Sur des longs séjours, évidement quelques commentaires sur le sentiment de fatigue parfois, un manque de temps libre, il y a tant à faire et à voir :

« Nous aurions aimé parcourir un peu plus Paris, ville lumière ». 

« Magnifique voyage, un horaire chargé pour certains dont lors de l’arrivée en France, mais pour nous, nous avons pleinement profité de tous les moments passés ensemble. Nous étions là pour visiter, apprendre, découvrir et non pour faire du shopping et se reposer. »

(Alain-L’Islet-Québec)

Mais souvent, c’est l’enthousiasme et l’émotion qui dominent. Surtout lorsque l’on arrive sur les lieux de vie des ancêtres en France. Des années de recherches généalogiques en amont ont été nécessaire, généralement avant de retrouver trace des petits villages d’où sont partis au 17ᵉ siècle de valeureux pionniers vers le Canada. Dès 1609, sur rapport de Samuel de Champlain, Henri IV donna à la colonie le nom de Nouvelle-France et Champlain en devint le lieutenant-gouverneur en 1612. C’est avec lui que commença la véritable colonisation au Canada. On avait alors promis là-bas du travail, de la terre, de la fortune parfois. Ces colons partirent des ports d’Honfleur, Rouen, Saint-Malo, la Rochelle, ou encore Bordeaux.

« Enfin, je me suis dit : je pose mes pieds sur le sol de ceux qui ont permis que je sois aujourd’hui ici au Québec, en Abitibi ; mon cœur débordait de tendresse pour ces vaillants ancêtres. J’eus le privilège de dévoiler nos deux plaques mémorielles dont une à la Rochelle (qui fut dès le 17ᵉ siècle le port d’embarquement le plus important pour la Nouvelle France), pour leur rendre hommage : Que de beaux moments à revivre »

(Appoline- Val d’Or-Québec)

« Dès mon arrivée sur le sol de France, les émotions firent surfaces. Mais là où mon cœur fut le plus saisi d’émotions, c’est au moment du dévoilement de notre plaque en hommage à Pierre, notre ancêtre. Pénétrer dans cette petite Église, et réaliser que nous marchions réellement sur les traces de notre ancêtre. Glisser ma main sur ce front baptismal en réalisant qu’il y fut placé pour y recevoir le baptême en 1611 et dans cette même église à son décès en 1685 y fut enterré. J’y ressentais les vibrations intérieures. De forts moments de plénitudes m’envahissaient. »

« Un itinéraire parsemé de surprises, champagne, vins et petites douceurs qui ont accompagné le long trajet tout en confort, dans un car conduit habilement. Rien de comparable à l’aventure de nos ancêtres. Ce devoir de mémoire envers nos parents d’outre-mer nous a ravis. »

Verres de l’amitié, rencontres avec des élus locaux, avec des responsables d’associations de généalogie : des moments d’échanges précieux qui rendent un voyage inoubliable. Un moment de fierté aussi de retrouver une stèle déjà posée il y a quelques années en souvenir d’un autre Ancêtre. Immortalisé par beaucoup de photos !

Lorsque c’est une ville qui se déplace

Les 30 et 31 juillet 2022, une nouvelle page de l’histoire entre le Perche (Orne) en Normandie et le Canada s’est écrite. Deux délégations se sont retrouvées à Mortagne-au-Perche, afin de fêter les 400 ans de la naissance d’une figure du Perche et du Québec. L’une, québecoise de la ville de Boucherville, et l’autre, composée de descendants de Pierre Boucher, père fondateur du Québec, venant de toute la France et parfois même de l’étranger.

Visites de la ville et inauguration de la statue de Pierre Boucher dans le jardin de l’hôtel de ville ont été au programme. Sa famille part en Nouvelle France (Québec) en 1635. Il devient vite une personnalité, et se fait un nom grâce à ces faits d’armes. Il fonde enfin Boucherville, une cité dédiée à la famille et à Dieu (aujourd’hui dans la banlieue de Montréal).

 C’était un moment très émouvant. Les habitants de Boucherville sont très attachés aux traditions et à l’histoire de leur ancêtre. Il est amusant d’ailleurs, avec les progrès de la généalogie, de voir que pratiquement tous ont un lien direct avec la France et le Perche.

Et bien sûr, un voyage de groupe, quel qu’il soit, ne saurait être réussi sans l’accompagnement efficace du chauffeur. Dans la préparation et la présence sur place. La qualité de son service a été unanimement reconnu !

Une planification nécessaire pour un voyage retour aux sources réussi

Bien entendu, inutile de préciser que ce type de vacances nécessite de la préparation et une planification. Et même si un groupe constitué fait appel à Racines Voyages, spécialiste du tourisme généalogique sur-mesure, l’on n’est pas à l’abri du chauffeur du petit-train de la ville qui perd les clés de son véhicule (mais si c’est possible !). 

« Lors du voyage ‘Retour aux sources de ma famille québécoise en France, j’ai développé à travers l’histoire et les sites d’où sont partis nos ancêtres un sentiment de fierté très fort dont celui d’appartenir à une belle famille de gens courageux et aventuriers… et j’ai retrouvé d’une certaine façon… mon grand-père ‘non par ressemblance physique’ mais par toutes les petites attentions à notre endroit pour que ce beau voyage se déroule dans l’harmonie et que chacun y trouve son compte. »

(André-Levis-Québec)

Il n’est donc jamais trop tôt pour préparer votre séjour généalogique en France. Que souhaitez-vous visiter en 2023 relatif à vos ancêtres ? Savez-vous que votre arbre généalogique seul ne contient pas toutes les informations ? Il y a beaucoup d’autres sources d’informations, dans de nombreuses archives, en France ou à l’étranger. Des ressources accessibles sur internet, d’autres non. Qui vous feront progresser dans la connaissance de votre histoire familiale. Et qui vous donneront envie d’aller voir sur place, de découvrir ce village, cette ville, cette région, dont on ne vous a peut-être pas encore parlé, mais qui fait partie quelque part de votre propre histoire.

Seul, en famille, ou en groupe, on ne part pas sans boussole dans ce genre de voyage d’aventure. Pas de boussole, mais une agence spécialisée dans le sur-mesure. 

Nous sommes à votre écoute, et nous vous garantissons un séjour de tourisme généalogique en toute sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *